Notedemusique_edited.png

Yazz Ahmed

Scène Volkswagen

Palais des institutions italiennes

Elle est l’une des rares femmes trompettistes, d’origine bahreïni-britannique et son « jazz arabe psychédélique » brouille les frontières entre jazz et électro. Exploratrice du son, inspirante et féministe, le succès mondial de l’album La Saboteuse en 2017 lui ouvre la voie des plus grands festivals et de nombreuses collaborations de Radiohead à Lee Scratch Perr, de l’Afrolatin Jazz Orchestra au Quatuor à cordes Ligeti et aux figures de l’underground londonien.
Prix album jazz 2020 pour Jazz FM, elle est également nominée comme trompettiste de l’année par le magazine Downbeat.